« De Brauner à Alan Davie, De Hunderwasser a Padilla, de Colin-Self aux sculpteurs

du Royal College of Art, se dessinent des chemins qu’il faut parcourir avec des yeux

neufs parce que ces œuvres reposent non plus sur des critères académique du beau

ou du raisonnable mais sur l’éveil de la conscience, sur le lyrisme et l’onirisme même

lorsqu’elles font allusion à la réalité car elles modifient considérablement cette réalité au

point de la rendre irréelle. »